Le choix de la Tunisie

Depuis la chute de Ben Ali, le 14 janvier 2011 *, la Tunisie est entrée dans une phase longue de transition démocratique. Parcours chaotique, difficile, encore fragile. Mais pari tenu jusqu’ici. Le pays est le seul du Printemps arabe à ne pas avoir cédé aux tentations de régression et d’autoritarisme. Cinq ans après la première élection de la Constituante à Tunis, nous avons décidé de planter notre modeste drapeau dans les terres de Jasmin pour observer et accompagner les Tunisiens dans leur marche vers la démocratie.
En partenariat avec l’Afraht *, la plateforme citoyenne « Médi@s & Démocratie » a ainsi choisi la Tunisie pour sa première édition 2016. Au programme, deux volets de formation destinés à 10 journalistes tunisiens : le premier, théorique, dispensé pendant une semaine à Tunis, en partenariat avec l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI ; le second, pratique, à Pau, dans le Sud-Ouest de ‘Hexagone, avec une immersion d’une semaine dans la rédaction de « La République des Pyrénées ». Enfin, un colloque de clôture à Pau en présence de nombreux partenaires (RSF, UPPA, IAE, etc.) et personnalités (Serge Moati, François Bayrou, Yasmine Kacha…). Lancement réussi avec de nombreux articles de presse (en Tunisie et en France) et un parrain pour l’édition 2017 en la personne de Serge Moati.
* Lire notamment : « La révolution tunisienne – Dix jours qui ébranlèrent le monde arabe » de Olivier Piot – Ed Les Petits Matins – mars 2011.
* Afraht 64 est l’Association Franco-Tunisienne des Pyrénées-Atlantique

logo-panneau-medias